Le Ciron, “L’or des sables”